Exemple d'un site caractéristique de la baie d'Audierne.

protection dunaire, site de La Torche, Plomeur
protection dunaire, site de La Torche, Plomeur
protection dunaire, site de la Torche
protection dunaire, site de la Torche

Vaste espace protégé de près de 700 hectares, la baie d’Audierne constitue l’un des sites naturels les plus prestigieux de Bretagne, de part ses originalités floristiques et faunistiques mais aussi,  par ses atouts paysagers. Le site de la Torche est le secteur le plus emblématique.

 

Malheureusement, la fréquentation grandissante et l’érosion naturelle ne sont pas sans impact sur le milieu naturel. C’est pourquoi la Communaté de communes du pays bigouden sud gère les terrains du Conservatoire du littoral en baie d'Audierne : l’objectif étant la gestion, l’aménagement, l’entretien et l’animation du site de la baie d’Audierne.

 

Le site de La Torche a fait l’objet d’aménagements réalisés depuis l’année 2000. Ces travaux ont consisté à la restauration de la dune sur les terrains du Conservatoire du Littoral par l’intermédiaire de pose de ganivelles, pose de bifil ou de plantation d’oyats. Ces mesures ont répondu aux dégradations liées à l’érosion éolienne (vent) ou humaine sur ce grand secteur. Contre l’érosion marine et ses conséquences (recul très net cet hiver de la brèche nord de la Torche à l’inverse des dunes), nous sommes impuissants. A ce sujet, un déplacement du poste de secours pour cet été s’impose car les conditions d’installation ne sont plus réunies. Je compte sur votre bienveillance pour intégrer ce changement (présence des algécos sur l’accès à la pointe de La Torche, au niveau de la table d’orientation) et vous incite à prendre connaissance des 2 Aires d’Information disposées sur site pour vous repérer.

 

Rappelons que nous avons fait, en baie d’Audierne,  le choix de méthodes douces et que par conséquent, nous accompagnons le recul du trait de côte. Contre l’érosion marine (élévation du niveau de la mer), les actions sont très limitées. Si la ganivelle et les oyats résistent parfaitement au vent, ils sont emportés en hiver par la mer et par le ruisseau (brèche nord) de La Torche.

Nous engageons, depuis maintenant 5 ans avec le Garde du littoral, une protection de cette brèche qui est aussi un gîte de reproduction pour l’Hirondelle des rivages. Cette protection avec poteaux et fils galvanisés, installée en front de mer au printemps,    sur ce secteur exposé, freine l’érosion et protège le secteur mais n’inverse pas la tendance. Je vous rappelle que toute destruction d’espèces ou de milieux est répréhensible dans le cadre du classement de la baie en Site Classé. Je vous incite à respecter les mesures de sauvegarde actuellement en place.

 

De plus, ces aménagements seront renforcés par le projet de requalification des parkings qui est dans sa phase d’autorisation. Une enquête publique devrait prochainement être lancée pour permettre une consultation et ainsi obtenir l’adhésion des Plomeurois.

 

Dans cette attente, l’équipe gestionnaire de la Maison de la baie d'Audierne se propose donc de prolonger l’aménagement déjà existant sur la partie Nord par la mise en place d’enclos de ganivelles uniquement sur la période saisonnière et en front de mer (brèche de la Torche-accès à la plage de Kerdraffic dans l’idéal).

 

Pour conclure, seuls les grands secteurs de la baie d’Audierne (Pors Carn, La Torche, Tronoan, Kermabec) possèdent aujourd’hui leurs plans d’aménagement et des accès à la plage aménagés. Ils s’appuient sur des aménagements permanents qui tiennent compte de la dynamique du milieu (ganivelles en arrière dune, tri fil sur le front de mer, signalétique d’information).

Ce schéma de circulation (l’existant) répond donc aujourd’hui, avec les obligations d’entretien et de remise en état, aux attentes de canalisation du public sur les grands secteurs dunaires comme celui de La Torche. Effets positifs qui posent les bases de la gestion  et qui seront renforcées/développées par la démarche Natura 2000 et par les projets de requalification des sites du Conservatoire du littoral, notamment  sur la Torche.

 

A l’échelle du gestionnaire, il nous faut maintenant se pencher sur cette notion d’inter secteur et sur l’absence d’aménagements.

A l'échelle du propriétaire, la priorité est donnée à la requalification des parkings. Le projet technique étant finalisé,  il est actuellement soumis à autorisation des Services de l'Etat. On peut espérer une enquête publique courant 2011 pour un engagement des travaux courant 2012.

 

A titre d’essai et dans l’attente de la démarche Natura 2000, nous engageons donc, sur l’été 2010, une expérimentation de protection dunaire continue avec la ganivelle sur un inter secteur : la Torche-Kerdraffic.

En respectant les aménagements, vous contribuez à l’amélioration de notre Environnement.

 

En point final, par nos actions, le Conservatoire du littoral et la Communauté de communes du pays bigouden sud tentent d’apporter des éléments de réponse pour allier fréquentation et préservation de cet espace naturel unique.

L’objectif  est bien entendu de contribuer au quotidien, malgré les contraintes réglementaires, financières, techniques et naturelles,  à l’amélioration et préservation de notre environnement.

sentier piéton, site de La Torche, Plomeur
sentier piéton, site de La Torche, Plomeur